TROP DU BLOG!


Yves Marchand & Romain Meffre: The Ruins of Detroit / Theaters

Publié le 18 janvier 2011 par dans Photo 7

- Yves, on fait quoi aujourd’hui?

- Euh, j’sais pas moi… Tiens, on pourrait aller faire des photos!

- Trop de la bonne idée! Mais qu’est-ce qu’on pourrait bien immortaliser avec notre superbe appareil?

- On pourrait aller photographier les ruines de Détroit!

St Christopher House, ex-Public Library

- Ben, pourquoi est-ce qu’il y a des ruines à Détroit?

- Je t’explique Romain. Détroit, ville du Michigan, patrie d’Eminem et de Madonna, a vécu une croissance exceptionnelle au long de la première moitié du XXe siècle grâce à un certain Henri Ford qui y développe l’industrie automobile, grâce à la migration de population noire du Sud des États-Unis et à l’immigration européenne. En 1930, c’est la 4e ville la plus grande des États-Unis. En 1950, elle compte presque 2 millions d’habitants. Et ensuite, bam! C’est l’inverse qui se produit dans la deuxième moitié du siècle dernier! La ville perd près de la moitié de sa population; les gens quittent le centre pour s’installer dans la banlieue, la crise pétrolière affecte l’industrie automobile américaine, ségrégation  et tensions sociales y font rage… C’est pourquoi il y a pleins de bâtiments à l’abandon qui n’attendent qu’à être photographiés!

- Trop du bon! Dis Yves, je suis sûr qu’on pourra faire un livre avec toutes les photos!

Ballroom, Lee Plaza Hotel

- Si tu veux, mais d’abord, il faut qu’on bouge de l’autre côté de l’Atlantique! Et vu qu’on sera déjà sur place, on pourrait faire une autre série sur de vieilles salles de cinéma à l’abandon dans tous les Etats-Unis!

Fabian Theater, Paterson

- Mais pourquoi les américains laissent tout à l’abandon?

- Au début du XXe siècle, avec l’émergence de l’industrie du spectacle et du divertissement, quantité de salles sont construites. Mais avec l’arrivée de multiplex et de la télévision dans les années 60, ces salles restent vides. S’ils n’ont pas été détruits, ces cinémas sont soit utilisés à d’autres fins ou alors, laissés à l’abandon.

RKO Dyker Theater, New York. Ou comment transformer une vieille salle de cinéma en magasin de chaussures

- Trêve de bavardages! Allons les faire, ces photos!

Yves Marchand et Romain Meffre, deux jeunes photographes parisiens, auteur de deux séries de photos:

  • The Ruins of Detroit, une collaboration de 5 ans commencée en 2005. Les photos sont rassemblées dans un livre.
  • Theaters, encore en cours

Quel pincement au cœur j’ai ressenti, moi, grande amoureuse de vieilles bâtisses du début du siècle passé, en découvrant ces photos! Magnifiques et tristes, symboles de notre société actuelle. On croirait voir des décors de films de fin du monde. Et pourtant. Des images bien réelles, des bâtiments qui tiennent debout (jusqu’à quand?), un héritage culturel laissé à l’abandon, mais sorti de l’oubli grâce à ces deux photographes. Si ces quelques photos vous interpellent, je vous conseille vivement un petit tour sur leur site internet pour voir l’entier de leurs travaux.

Atrium, Farwell Building, Detroit

  • « Article précédent
  • Article suivant »
  • Facebook
  • Twitter
  • 7 commentaires

    1. Adeline dit :

      Je connaissais pas du tout, merci! :) et j’aime bien la façon dont tu as rédigé!

    2. Lisa dit :

      Woah… Impressionnant, choquant, beau, incroyable. Complètement dingue, en fait.
      Dommage que les photos soient si petites sur leur site ! (ils veulent qu’on achète, c’est ça…)

    3. Toni dit :

      Ça me fait penser au film sur le procès de Cleveland contre Wall Street! Ils avaient pas mal d’images de bâtiments abandonnés également. C’est juste un poil plus récent…

      Un sujet d’article aussi!

    4. Martin dit :

      wow…

    5. Steve dit :

      Bien sûr c’est triste et désolant tout ce qui est arrivé là-bas et ce qui arrive encore à pleins d’autres endroits dans le monde, mais esthétiquement parlant, ça en jette!
      Je trouve ces photos magnifiques! Je suis peut-être attiré par les vieux débris, mais qu’est-ce que c’est beau!

    6. Ludus dit :

      au début j’ai cru que tu parlais de Yves Franchetti… :) Trop du bon cette rédaction!

      Par contre, je partage pas l’avis de tous: les bâtiments sont magnifiques oui mais j’ai l’impression que les photos manquent de pêche. Le cadre est très bon mais je n’ai pas été tant impressionné, pour avoir une vieille maison d’hôte en ruine à côté de chez moi, je pense que y’a plusieurs manières d’aborder ce genre de bâtiment. Ici, je trouve les photos trop expositative (bon c’est pas le bon mot).

    Laisser un commentaire