TROP DU BLOG!


Le coup de gueule du Rob

Publié le 1 mai 2014 par dans Insolite 8

Oui, parce que ça m’arrive aussi, de vouloir râler un peu.

Mais légèrement, et vite fait, je suis pressé. Mais j’ai besoin de partager ce… cette… ces… appelons cela une réflexion.

Vous êtes pour la grande majorité d’entre vous utilisateurs d’un réseau social ou d’un autre. Il ne s’agit pas d’en dénoncer un, c’est des utilisateurs dont il est question maintenant. Ou plutôt, des utilisations.

Vous avez donc sûrement déjà été victime d’un post, d’une image, d’une vidéo, d’un texte, bref… d’une publication dans le cadre d’un concours (le Tremplin du Caprice Festival, par exemple), où il faut que vous likiez à tout prix la page pour que la personne / le groupe en question remporte le concours. Ah bien. Voilà déjà deux choses intéressantes :
a) Il n’y a pas de véritable jury à ces concours. La popularité est votre meilleur atout pour remporter le premier prix.
b) Il n’y a aucune vérification des jurés. Et d’ailleurs, dans la plupart des systèmes de vote, une même personne peut donner sa voix au moins une fois par jour.

Mais… Mais… Mais… Alors qu’est-ce que ça veut dire ? Lorsque disons un groupe de musique remporte un concours, cela ne signifie pas que sa musique est bien, ni qu’elle est populaire sur internet, ni qu’elle est promise à un grand avenir dans l’industrie du disque. Non, ça signifie que vous avez beaucoup d’amis dévoués prêts à voter pour vous. C’est en soi une bonne nouvelle, ne la négligeons pas.

M’enfin, quand il s’agit de découvrir de nouveaux artistes, est-ce juste de privilégier ceux qui rapportent le plus de monde ? Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, c’est très bien que de tels concours existent pour que les jeunes artistes suisses aient une chance de montrer au monde leur talent.

Seulement, quand on ne choisit pas les jeunes artistes selon leur talent, vous je sais pas, mais moi je pense que c’est problématique. D’abord parce que cela reflète bien l’industrie qui gouverne les canons artistiques selon des projections économiques fondées sur des statistiques d’achat et de fréquentation. Ensuite, parce que (excusez-moi l’expression) bordel de mierde ils vendent du rêve à des jeunes qui croient décrocher la lune en gagnant un concours, alors qu’ils ne sont qu’un bête relais publicitaire, un artifice marketing…Si vous vous intéressez aux théories propagandistes, vous verrez que c’est comme cela que ça fonctionne avant tout.

A chacun son avis, c’est le mien, et sachez que je ne voterai pas pour vous dans un concours, qui que vous soyez, du moment que je n’aurai pas eu un aperçu de votre talent.

On se quitte en musique, dans la gourmandise et la bonne humeur ! Belle journée les amis !

Image de prévisualisation YouTube
  • « Article précédent
  • Article suivant »
  • Facebook
  • Twitter
  • 8 commentaires

    1. Alan dit :

      rah mais c’est tellement juste! Je déteste ça. J’avais eu vent d’amis voulant faire un faux groupe et essayer de remporter le concours pour jouer juste n’importe quoi sur scène. Ca serait bien fun ma foi…. :)

    2. Trollilol dit :

      Moi, je trouve que c’est tout à fait normal que les réseaux sociaux et google gouvernent notre vie. D’ailleurs, grâce à eux, on peut arrêter d’exister pour nous et leur dévouer notre existence, retourner à l’esprit de la fourmilière, celui qui fait les bons êtres humains!

    3. grand que gris-chiens; les deux autres sont beaucoup plus petites; et les tailles du reste lessenas les dimensions des torii diminuent. Au pied des marches en bois DELA temple, il y a une paire de renards très gracieux de pierre gris foncé, des morceaux de tissu rouge autour du cou ing usure. Sur elles-mêmes les étapes consistant arewhite en bois renards, une à chaque extrémité de chaque étape successive de chaque pairbeing plus petite que la paire ci-dessous; et au seuil des deux doorwayare très petits renards, pas plus de trois pouces de haut, assis sur des socles en bleu ciel. Celles-ci ont les conseils de leur queue dorée. Ensuite, si vous lookinto le temple, vous verrez sur la gauche quelque chose comme une longue table basse onwhich sont placés des milliers de petits renards images, même plus petites que thosein la porte, ayant seulement plaine queue blanche. Il y a

    4. traitement.Utilisation défi de la réussite de l’Ouganda CoordinationWith ont parcouru un nombre croissant d’agents et organi-sations désireuses de se fiancer. Plusieurs observateurs soulignent la nécessité forConquering Slim: la guerre de l’Ouganda sur HIVAIDS? coordination 121improved, en particulier au niveau des districts et des sous-districts, entre les autorités locales du gouvernement et des partenaires non gouvernementaux, en particulier la multitude d’organisations religieuses, de ensureequitable distribution des services et le respect des normes médicales andprotocols. Ce sera particulièrement important avec un plus grand accès aux ARV. StigmaWhile le degré d’ouverture que l’Ouganda a favorisé a été un majorfactor dans son succès dans la lutte contre HIVAIDS, la stigmatisation persiste, les coûts économiques et sociaux imposinghigh sur de nombreuses personnes séropositives. Un nombre de

    5. homme hermes dit :

      manière d’un samouraï. Il a laissé une lettre verybeautifully écrite expliquant ses raisons. Pour un samouraï à receivean coup injuste sans venger il était dommage de ne pas être supportés, il hadreceived un tel coup. En toute autre circonstance, il pourrait haveavenged il. Mais les circonstances étaient, en l’occurrence, d’un genre très peculi-ar, son code d’honneur lui interdit d’utiliser son épée sur le manto qu’il avait promis une fois pour l’argent, en une heure de besoin. Et être-ing donc incapable d’utiliser son épée, il lui restait seulement le altern-ative d’un ordre de suicide.In honorable pour rendre cette histoire moins désagréable, le lecteur peut supposethat T-était vraiment désolé et se comporta généreusement à la famille DELA vieil homme. Ce qu’il ne faut pas supposer que T-n’a jamais pu ima-gine pourquoi le vieil homme avait

    6. parce acertain personne, bien connu de la police, et dont l’arrestation est imminente, enlevé un émetteur haute puissance juste avant l’arrivée des policiers anddisappeared avec it.Another journal visé aux télégrammes dans le code, reçu fromabroad et du quartier général secret des communistes, qui arenow étant déchiffré par un département spécial. Ceux-ci étaient collection SV1AGslittle de QSL cards.Stefanos Eleftheriou du Ministère a immédiatement pris le matter.Firstly, il a souligné à la police du Pirée qu’Athènes ne venait pas compétence undertheir, et ils avaient pas le droit d’arrêter quelqu’un là-bas sans awarrant. Deuxièmement, tous les cinq amateurs de radio qu’ils avaient arrêtés wereknown pour leurs convictions politiques nationalistes, en particulier PsalidasThe l’aube de la radio amateur dans le R.U. et

    7. ing humide d’une fois. Même s’il y avait beaucoup à manger, il a été jugé préférable que nous pratiquons EXPRESS- ment parfois; et hardexercise a été maintenu en permanence, à la fois pour des raisons de santé et de preparethe corps pour les efforts extraordinaires qu’il pourrait, à tout moment, berequired à subir. Dans mon propre souvenir, mon oncle souvent amenerune chez un cerf sur son épaule. La distance était parfois con-considérable; mais il n’a pas jugé toute sorte de coutume feat.The avec nous était de ne manger que deux repas par jour et thesewere servi à chaque fin de journée. Cette règle n’a pas été invariable, comment jamais, car s’il devrait y avoir des appelants, il était l’étiquette indienne à offereither du tabac ou de la nourriture, ou les deux. La règle de deux repas par jour a été observé par les moreclosely menespecially les plus jeunes menthan par

    Répondre à Alan