TROP DU BLOG!


La TV vous veut du bien

Publié le 16 décembre 2014 par dans Calendrier de l'Avent Net Pixel 2

….ou pas.

Il paraît que je mets trop de Gifs dans mes articles. Hé ben….

joey-not-even-sorry

En parlant d’images animées, j’aimerais aujourd’hui aborder le thème de la télévision (OHO LA TRANSITION!!). Je rassemble donc les derniers neurones qui me restent en cette fin de session pour vous parler d’une chose qui vous a sans doute accompagné – et vous accompagne peut-être encore – pendant toute votre vie, mais qu’on ne soupçonne pourtant pas assez. Je passe parfois pour une allumée quand je dis que je ne regarde pas (ou très peu – je me limite à certains programmes d’Arte, les rediffusions de séries, Adventure Time et Julien Lepers alias Batman) la TV (du coup, oui, je suis à la ramasse dès qu’on me parle de pubs et d’émissions télé, mais je m’en passe fort bien, je dois dire) (et il y a déjà beaucoup trop de parenthèses dans cet article). De plus en plus de monde fait ce même choix, mais il reste toujours une phrase qui justifie une entorse à la règle : “J’ai besoin de me détendre”.

Julien Lepers

C’est mon dernier mot, Bruce.

La tentation est facile de céder aux sirènes de la stupidité : jeux TV divers et variés (un jeu où le but est d’ouvrir des boîtes, sérieusement?), télé-réalités (Les Reines du Shopping, Man vs Wild, Les Chtis à Pétaouchnok). A croire qu’il n’y a pas d’autre moyen de se détendre que ça. A ce propos, j’aimerais ici citer Antoine Daniel, vidéaste auteur de What the Cut, qui répond à la question “Devrait-on interdire les télé-réalités?”.

“Je pense qu’on devrait interdire rien du tout mais on devrait arrêter de les regarder tout simplement. Je sais que beaucoup regardent les télés-réalités pour deux raisons principales : la première raison c’est « pour ne pas se prendre la tête ». Mais est-ce qu’on est obligé, pour ne pas se prendre la tête, de regarder le caniveau de la pensée ?! Et deuxièmement, beaucoup de gens regardent ça par cynisme, mais sachez que vous faites très plaisir aux producteurs car c’est exactement l’objectif. C’est pour ça qu’ils prennent des candidats très très cons pour que les gens se sentent supérieurs à eux en les regardant et se moquent d’eux. Donc voilà c’est comme ça que fonctionnent les télé-réalités. C’est malsain, mais c’est comme ça.”

Et il a raison: d’un point de vue strictement économique (les gens qui me connaissent savent que je déteste penser de la sorte, mais en l’occurence, ça marche), les producteurs s’en paluchent la fougère que vous regardiez leurs émissions avec dédain. Les chiffres ne disent rien du comportement du téléspectateur.

Enfin, tout ça pour vous présenter deux vidéos d’une dizaine de minutes chacune, sur la TV, et à fortiori, les médias, publiées sur Internet (oui parce que des émissions qui critiquent la télévision à la télévision, ça court pas les plateaux). La première évoque Bourdieu, et le principe de la télé : fournir du temps de cerveau disponible pour les publicités, c’est-à-dire produire des émissions assez abrutissantes pour rendre le spectateur réceptif aux messages publicitaires. Elle se termine sur une réflexion sur Internet. Son auteur est Dany Caligula (diantre, j’aime ce nom), qui produit des vidéos plutôt orientées sur la philosophie (je ne sais pas comment expliquer ça autrement mais c’est très très trèèèèès bien – notamment sa vidéo sur le travail, dont je parlerai peut-être dans un autre article car c’est un thème qui me tient à coeur, tant il est omniprésent dans la vie de beaucoup alors que ça n’est pour moi pas essentiel – ni déterminant – du tout).

Image de prévisualisation YouTube

La seconde est plus cynique, et nous vient d’un vidéaste plus connu pour ses émissions sur jeuxvideos.com, j’ai nommé Usul. Les autres vidéos de sa chaîne sont très longues (30 minutes pour YouTube, c’est long), mais incroyablement bien fournies et elles ont le don de remettre en question beaucoup de choses, notamment celle sur Frédéric Lordon, économiste allant à contre-courant de toute la doctrine néolibérale (et dieu sait qu’c'est bon, ça).

Image de prévisualisation YouTube

Que conclure? La TV, c’est tabou, on en viendra tous à bout (hum). Non sérieusement, j’aimerais finir cet article en faisant l’apologie d’un média que certains dénigrent, alors qu’il est incroyablement puissant si l’on s’en sert intelligemment  - et qu’on reste un minimum critique vis-à-vis des informations qu’il met à disposition : Internet. Quelque chose que l’on retrouve fréquemment dans les interviews ou les FAQ des vidéastes opérant sur YouTube (je pense notamment à Mathieu Sommet (Salut les Geeks) et Antoine Daniel), lorsqu’on leur demande s’ils aimeraient bosser à la télé, c’est l’affirmation “Non absolument pas, Internet est un média libre alors que la télé ne l’est pas”. Sur Internet, on peut dire à peu près ce que l’on veut. On est d’accord, ça a ses avantages et ses inconvénients (le nombre de merdes qu’on trouve sur la Toile en témoigne), mais reste que le débat est infiniment plus productif. De plus, il y a tellement de chaînes de très grande qualité sur YouTube sur tout ce qui existe en matière de savoir (E-penser, Nota Bene, Dirty Biology, Doxa, Usul2000, Vsauce, MinuteEarth, Mental Floss, Le Fossoyeur de Films, Axolot – désolée, j’ai 102 abonnements sur YouTube, je ne peux pas faire une liste exhaustive, mais vous voyez l’idée), qui rendent le savoir accessible, que ça me désole que, avec toute cette science à portée de clic, les gens choisissent de se vautrer dans la médiocrité télévisuelle. Oh et s’il vous plaît, si vous ne connaissez pas ça très bien, ne réduisez pas YouTube à quelques podcasteurs enfonçant des portes ouvertes (oui je regarde les vidéos de Norman et compagnie, mais faut bien avouer que niveau humour, on a connu plus original) : penchez-vous sérieusement sur le cas des chaînes culturelles, votre cerveau ronronnera de contentement (et vous impressionnerez tout le monde à Noël en parlant de la seringue de baptême). Pour se détendre, rien de tel qu’un peu de vulgarisation scientifique (comment ça, non? :D ). Et sinon, reste les séries, que j’apprends à apprécier (c’est pas encore ça, mais ça vient).

read-instead-tv

C’était la réflexion du jour, merci d’être resté jusqu’à la fin. :)

  • « Article précédent
  • Article suivant »
  • Facebook
  • Twitter
  • 2 commentaires

    1. Delphine dit :

      Oui je suis restée jusqu’à la fin…Quoi?! Tu n’es pas (encore) une serie addict?! ;)

      • Adeline dit :

        Haha, hé non! Pour une raison que j’ignore, sur les dizaines de séries que j’ai commencées, je dois en avoir fini 3 à tout casser… Je me lasse à partir d’une eu deux saisons en général (la dernière en date qui me lasse vraiment : Game of Thrones. Et Dieu sait qu’au début j’étais méga fan, huhu!)

    Laisser un commentaire