TROP DU BLOG!


Une petite princesse dans une architecture impossible

Publié le 1 février 2015 par dans Geek Jeux Pixel 0

 

Quoi, Delphine qui se met à écrire des articles sur des jeux d’écran ?! Mais où va le monde pardi ?

Rassurez-vous, je ne suis pas devenue une gameuse invétérée. Les seuls jeux auxquels je joue sont ceux disponibles pour l’Iphone, ces petits passe-temps pratiques lors des trajets en transport en commun ou autres attentes interminables.

Et puis ma foi, il existe des petites perles qui valent la peine d’être mentionnées. Monument Valley fait partie de cette catégorie. Visuel soigné (et un brin hipster. (Que voulez-vous, c’est la mode)) et univers onirico-magico-chou… Que de qualités qui ne pouvaient que me plaire.

Monument Valley

Et puis bon, difficile de vous cacher que la référence aux constructions impossibles d’Escher ne pouvait pas ne pas faire plaisir à l’historienne de l’art qui se cache en moi.

Et puis bon, qu’est-ce qu’il faut faire dans ce jeu?
Il s’agit d’aider une petite princesse au chapeau pointu à faire son bout de chemin dans une architecture improbable qu’il faudra faire tourner dans tous les sens pour qu’elle fasse… sens. La quête et le but du jeu importent finalement peu, toute la richesse réside dans cette architecture farfelue, cette perspective trompeuse et les manipulations qu’il faudra faire pour réussir un créer un chemin pour la petite princesse muette. Comme la pratique vaut toujours mieux que mille mots, essayez par vous-même! (C’est là qu’intervient la mauvaise nouvelle: il vous faudra débourser quelques petits sous pour vous plonger dans cet univers onirique.)

screenshot2

Et puis si vous préférez les chiffres aux mots, faites donc un petit tour sur ce blog, qui fournit diverses statistiques à propos du jeu. Ce qui paraît étonnant, c’est que seul 50% des joueurs terminent Monument Valley, qui pourtant est loin d’être compliqué. Les gens se lasseraient-ils trop vite? Ou seraient-ils trop pressés (ah! fléau de notre temps).

Capture d’écran 2015-02-01 à 16.47.35

Et puis pour terminer, petits conseils à ceux qui comme moi, ont tendance à être malade en transports publics. Oui, aider une petite princesse à se balader dans une architecture irréelle peut vous donner la nausée, bien réelle celle-ci.