TROP DU BLOG!


Winter is coming ? Really ?

Publié le 9 avril 2015 par dans Série TV 0

Avé, manants !

Game of Thrones reprend touuuuuuut bientôt. C’est l’occasion pour moi de revenir sur quelques détails qui m’ont intriguée tant dans les livres que dans la série, et qui peuvent être en lien avec notre réalité.

 L’hiver vient, mais quand, sacrebleu??

Winter is coming

On en parle, on en parle, mais ils ont pas tellement l’air de savoir vraiment quand il va venir, ces gugusses.

Pourquoi?

Notre Terre connaît quatre saisons. Mais ce n’est pas le cas de toutes les planètes, puisque le passage des saisons est déterminé non seulement par l’éloignement de la planète par rapport au Soleil, et par son orbite, mais également par l’obliquité de son axe de rotation. Si l’obliquité est nulle (l’axe de rotation se confond avec l’axe de révolution), il n’y aura pas de variation de saison, comme sur Mercure, Vénus ou Jupiter. Les saisons, comme dit plus haut, dépendent également de la variation de distance planète-Soleil au fil de l’orbite. Ainsi, même si l’obliquité de l’axe de rotation de Mars est comparable à celui de la Terre, le rythme des saisons est asymétrique, car elle est excentrée. Sur Pluton, par exemple, l’hiver dure 80 ans au sud, contre 40 ans au nord.

Obliquity of the Nine Planets

Des recherches faites à l’université John Hopkins aux Etats-Unis ont démontré qu’une planète orbitant autour d’un système solaire double ou triple (comprenez à deux ou trois étoiles) pourrait présenter des saisons si irrégulières que ses habitants seraient incapables de déterminer la durée de l’hiver.

Source : Science & Vie, mars 2015.

Ça ne vous rappelle rien ? Et ouais, il est possible que la planète de GoT (appelée « Planète Hodor » par It’s Okay to Be Smart  :D ) se situe en fait dans un système solaire double.

doubles soleils

Oups, wrong movie.

Cependant, George R.R. Martin ne dit pas (à ma connaissance) s’il y a un ou deux soleils. L’hypothèse pourrait donc être remise en question. Pour d’autres solutions à ce problème, voyez ici ou dans la vidéo que j’intégrerai plus loin).

 

Une comète rouge?

Vous vous rappelez la comète rouge du début de l’intégrale/saison 2 ? Elle est sensée être la messagère de grandes choses, et est interprétée par les personnages comme un bon présage pour chacun d’entre eux (les gars, c’est pas possible, okay ? Si ça se trouve ça voulait juste vous annoncer que vous alliez tous mourir – oh wait…).

Comète

SAUF QUE, une comète rouge, c’est a priori pas très très possible. Comme vous le savez (sans doute), la lumière émise par une comète nous apparaît blanche. Donc, pour qu’une comète apparaisse rouge, il faudrait :

1)    que le spectre de couleur visible à l’œil nu soit réduit (comme lorsque le Soleil se couche et rougeoie, car on ne voit plus qu’une partie du spectre visible, puisque celui-ci est filtré par une couche d’air plus épaisse).

2)    que ses composants, lors de la combustion, émettent une lumière rouge.

L’hypothèse numéro 1 peut être selon moi éliminée : la comète rouge est visible pendant plusieurs jours, en plusieurs endroits de la planète Hodor, à Westeros et Essos. Donc, si l’on compare avec le Soleil, ça ne tient pas : le Soleil est rouge seulement à certaines heures, en certains endroits de la planète (en plus, vu la position de la comète dans le ciel, difficile de croire que l’air est assez épais à cet endroit pour pouvoir filtrer la lumière).

Donc, une comète, c’est de la glace et tout plein de poussières de merdier, qui, dans ma compréhension, entrent en « combustion » (en vrai, s’entrechoquent avec plein d’autres particules de merdier). Merdier qu’on retrouve sur Terre, puisque c’est la chute d’innombrables comètes qui a permis à la vie de se développer sur Terre. Donc, si on transpose notre évolution sur la planète Hodor (vu qu’il y a des êtres humains, on peut penser que le processus fut comparable), la matière dont est faite la comète rouge doit pouvoir être visible sur Terre. Et on sait que la combustion de différents éléments chimiques donne des couleurs différentes (tu te rappelles, ton TP de chimie où t’as fait explosé 10 erlenmeyers ? (oui, j’ai écrit cette phrase juste pour placer mot)). C’est le même processus que celui utilisé dans la fabrication de feux d’artifice. Dooonc si on part du principe que la queue d’une comète est composée d’éléments en « combustion », la comète de GoT devrait être composée en majorité d’un élément émettant une lumière rouge lors de sa combustion. Et cet élément, ça pourrait être le strontium. De rien.

Image de prévisualisation YouTube

Disclaimer : je dis peut-être des conneries, hein ;)

 

Les dragons, y a moyen ou pas?

mother-of-dragons

Je vous renvoie pour ce point aux deux excellentes vidéos de Dirty Biology, qui explique que, en gros, le feu, y aurait peut-être éventuellement moyen dans une improbable possibilité, mais que des dragons qui volent, ça a autant de sens que greffer des ailes de poulet sur une vache et s’attendre à ce qu’elle vole. Oh gravity, thou art a heartless bitch.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Cette vidéo résume pas mal les aspects scientifiques dont on vient de parler, l’acier valyrien et quelques trucs en plus :

Image de prévisualisation YouTube

 

La religion dans Game of Thrones

Inventer des religions sans s’inspirer de religions existantes est difficile, voire impossible (en termes de religions, on peut dire que les Hommes ont été très inventifs). George R.R. Martin ne fait pas exception. Voici les inspirations que j’ai pu identifier.

Les Anciens Dieux

old_gods_are_watching_by_mjuz-d5nqbmb

Source : http://mjuz.deviantart.com/art/Old-gods-are-watching-342190163

Ils n’ont pas de nom, sont partout dans la Nature (dans les rochers, les ruisseaux, les arbres – d’où l’importance des arbres-coeurs), et ne font qu’un avec elle. Ils sont indifférenciés : aucun n’a une fonction particulière. L’important ici est la relation personnelle avec les dieux (on ne s’adresse d’ailleurs pas à un seul dieu, mais à tous). Il n’y a donc pas de rites particuliers. On se rapproche ici de l’animisme, c’est-à-dire des premières croyances de l’humanité (elles existent encore, mais ont perdu en importance).

jONxmTrE2W30I

 On passe ensuite à une religion plus organisée :

Les Sept

TheSevenFacedGod

Ils représentent en fait sept aspects du même dieu (je rappelle ici que le 7 a de plus un symbolisme particulièrement fort. Si cela vous intéresse, je vous renvoie à la page Wiki). En cela, on se rapproche fortement de la Trinité chrétienne (trois personnes, mais une même substance). Comme dans le christianisme, le Père juge l’âme des défunts. La Mère, quant à elle, rappelle Marie, mère des croyants. La hiérarchie du clergé se rapproche de l’Eglise catholique. Le Grand Septon rappelle le Pape, et est élu lors d’un concile. Puis, il y a les septons et septas (ouais, là ça change du catholicisme, mais on va pas rentrer dans le débat de l’ordination des femmes, ça va m’énerver). Finalement, il y a les frères mendiants et les moines.

Le Dieu multiface de Braavos

dieu multiface

C’est le dieu vénéré notamment par les Sans-Visage (sorte de guilde d’assassins de Braavos, dont fait partie Jaqen H’ghar, utilisant le fameux Valar Morghulis). Au sens littéral, on peut le comparer à Janus – à l’origine du mois de janvier – , dieu romain des choix, des débuts et des fins, représenté avec deux visages.

janus01

Au sens figuré, il pourrait s’agir selon moi d’une inspiration de Vishnou, dieu hindou aux multiples avatars. En effet, il est dit du dieu multiface qu’il est à la fois un et plusieurs, car d’autres divinités d’autres panthéons ne seraient en fait que ses avatars. Ce qui me fait imaginer ce lien avec Vishnou est que Martin semble avoir cherché des sources d’inspiration vers l’Orient pour constituer son Essos.

Le dieu multiface est un dieu psychopompe (conducteur des âmes des morts), aspect présent dans la quasi totalité des religions les plus répandues : Anubis chez les Egyptiens, Thanatos chez les Grecs, Mercure chez les Romains, Yama chez les Hindous, Sleipnir chez les Vikings, etc. L’inspiration de religions existantes est donc visible, et permet de donner de la consistance à l’univers religieux de la planète Hodor.

On termine avec celui que je trouve le plus intéressant :

R’hllor, le Maître de la lumière

the_knight_is_dark_and_full_of_terrors_by_mistermikea-d50qors

Son culte est manichéen, opposant R’hllor, dieu lumineux, à son pendant sombre, anonyme, régnant sur les ténèbres. Le symbole principal du dieu unique est le feu. Ici, tout crie l’inspiration du zoroastrisme (t’sais, comme Freddie Mercury), religion perse (Iran actuel), l’un des premiers monothéismes de l’Histoire, inspirée de Zarathoustra, opposant également un principe bon à un principe maléfique (dualisme). On y célèbre Ahura Mazdâ, dieu créateur du ciel et de la Terre, avec également le feu au cœur des rites. Ce qui est intéressant ici, c’est qu’une religion inspirée de celle qui, sur notre Terre, a considérablement perdu en influence, devient de plus en plus importante sur la planète Hodor.

A lire pour approfondir, ce très bon article du Monde des Religions.

Finalement, on va passer à un dernier aspect : l’art.

Les Merveilles du monde d’Hodor?

J’ai identifié, pour Essos, deux inspirations des Sept Merveilles du Monde antique. Westeros étant clairement plus « médiéval », il est assez compréhensible que les inspirations ne soient pas les mêmes.

Les pyramides de la Baie des Esclaves

Meereen

Ici, Meereen

Dans plusieurs villes conquises par Daenerys, on trouve des pyramides. Vous me direz que le rapprochement est facile, mais on peut rapidement voir le lien avec la pyramide de Khéops. Le lien avec le monde antique est d’autant plus fort que ces pyramides sont surmontées de harpies, filles de Typhon (ou de Thaumas et d’Electre selon les versions) dans la mythologie grecque. Elles symbolisent la dévastation et la vengeance divine. Bonne ambiance.

Harpy_astapor

Harpie d’Astapor

Le Titan de Braavos

Game-Thrones-S4-Braavos.52-pm.png1

Encore une fois, l’inspiration est assez directe, surtout par son placement sur l’embouchure du port. C’est assez flagrant sur certaines représentations : on croirait voir le Colosse de Rhodes, représentant Hélios (ouais enfin je dis ça mais concrètement, on sait pas trop à quoi il ressemblait, donc bon). Et là encore, on a une référence à la mythologie grecque avec les Titans.

Colossus_of_Rhodes - Maarten van Heemskerck 16e

Colosse de Rhodes : représentation du 16ème siècle par Maarten van Heemskerck

 

S’il fallait encore vous persuader de l’inspiration directe, Martin inclut encore dans son histoire un scribe, Lomas Grandpas, qui parcourut le monde et écrivit Les Merveilles de l’homme. Ces Merveilles sont selon lui :

-       Les murailles de Qarth

-       La Grande Pyramide de Ghis

-       Le Mur

-       Les routes valyriennes

-       Le Titan de Braavos

-       Le Long Pont de Volantis

-       Les trois cloches de Norvos

-       Le Palais aux Mille Salles de Sarnath

-       Le palais d’or massif des empereurs-dieux de Yi Ti (tiens tiens, v’là-t’y pas que ça rappelle un peu les pharaons, ça).

Voilà, j’espère ne pas vous avoir trop ennuyés, et n’avoir pas dit trop d’âneries (si c’est le cas et que quelqu’un peut me corriger, c’est avec plaisir).

A ceux qui regardent la série, je vous souhaite une bonne reprise, et pour les autres, une bonne soirée/journée/nuit/grasse matinée.

Valar dohaeris.